Des protections collectives contre les risques liés à la soudure des métaux

Selon une étude publiée par le Bureau américain des statistiques du travail, plus de 8 000 travailleurs de la construction ont été victimes d’accidents liés à la soudure des métaux en 2016. La soudure est une technique qui consiste à assembler des pièces métalliques en les faisant fondre ensemble. Elle est souvent utilisée pour fabriquer des structures métalliques, comme des ponts ou des gratte-ciel.

La soudure peut être extrêmement dangereuse si elle n’est pas effectuée correctement. Les risques liés à la soudure comprennent les brûlures, les explosions et les inhalations de gaz toxiques. Les accidents liés à la soudure représentent un risque majeur pour les travailleurs de la construction, notamment ceux qui travaillent sur des chantiers de démolition où ils doivent souder des pièces métalliques pour les démonter.

Heureusement, il existe plusieurs protections collectives contre les risques liés à la soudure. Ces protections comprennent l’utilisation de masques respiratoires, de lunettes de protection et de gants ignifuges. En suivant ces mesures simples, les travailleurs peuvent réduire considérablement leur exposition aux dangers associés à la soudure.

Conclusion

Des protections collectives contre les risques liés à la soudure des métaux

Les risques liés à la soudure des métaux sont nombreux. Les accidents liés à la manipulation du fer et du chalumeau peuvent être particulièrement graves. Heureusement, il existe des protections collectives qui peuvent aider à prévenir ces accidents. Les masques de soudage, les gants de soudage et les vestes de soudage protègent tous les trois le corps du soudeur de la chaleur, des étincelles et des rayonnements nocifs. De plus, ils peuvent également aider à prévenir d’autres accidents tels que les brûlures, les coupures et les inhalations de vapeurs toxiques.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *